Design, Interface et compréhension

Quelles sont les relations entre design et compréhension ? Je vous propose d'illustrer cette problématique au travers d'exemples concrets et de deux petites nouveautés en la matière !

Design, Interface et compréhension
  1. Introduction au design
  2. 99 dessins pour ne plus faire de fautes
  3. Spritz
  4. Une affaire culturelle

Introduction au design

Exemples

Commençons par une question simple : Si je souhaite rechercher quelque chose, avec laquelle de ces images devrais-je interagir ? J'ose espérer que l'écrasante majorité d'entre vous auraient répondu « celle en haut à droite » ou encore « la loupe ». Mais à y regarder de plus près, ce dessin ressemble à s'y méprendre à une poêle vu du dessus, à une sorte de raquette de ping-pong, voir à Pinocchio qui baisse les yeux en mentant...

Ces images font partie de notre quotidien, on agit parfois aussi instinctivement avec elles que l'on respire. Nous accordons un sens à chacune d'entre elles et attendons une action en retour si l'on clique, appuie, pousse ou glisse l'une de ces images.

Plus que de simples pictogrammes, nous avons ici affaire à un véritable vocabulaire. On peut faire correspondre chaque dessin à un mot : téléphoner, jouer, rechercher, envoyer, télécharger, document, date, discuter et sablier.

Dans ce cas, la matière à l'origine de ces définitions s'appelle le design. Son objectif est de faire passer un message à un ou plusieurs individus avec un soucis d'ergonomie. Il fait appel à des codes sociaux déjà établis afin de se les approprier esthétiquement dans l'idée de provoquer une réaction particulière auprès de l'individu cible. En soit, cette matière découle des arts graphiques dont on a soustrait la démarche et simplifié le message.

Design et compréhension sont bons amis. Face à un public averti, l'usage de pictogrammes peut s'avérer d'une redoutable efficacité en matière d'apprentissage. Au travers de ce langage, il est par exemple possible de transmettre une quantité faramineuse d'information en une seule infographie, là ou un texte se serait révélé être un medium beaucoup plus lourd et indigeste.

Le travail sur la compréhension instinctive anime beaucoup de travaux de natures différentes.

99 dessins pour ne plus faire de fautes

Prenons tout d'abord l'exemple du livre sortis il y a quelques mois, intitulé « 99 dessins pour ne plus faire de fautes ». Sandrine Campese, l'auteure de cet ouvrage, fait ici appel au design et à la mnémotechnique pour offrir une centaine d'illustration que l'on retiendra facilement pour ne plus avoir à hésiter dans notre orthographe. Elle offre ici un formidable exemple de la relation entre esthétique et compréhension. Il est aussi intéressant de noter à quel point ces illustrations s'inscrivent dans une culture particulière.

Mais regardez donc la vidéo de présentation de ce livre qui en dira beaucoup plus sur lui que ce dernier paragraphe (comme quoi...).

Spritz

Le second exemple est totalement différents puisqu'il s'agit d'une application permettant d'augmenter notre vitesse de lecture, tout en garantissant notre compréhension. Il s'agit de l'application Spritz. Les développeurs ont étudié notre regard afin de créer une interface de lecture tout à fait innovante. Il ont également introduit la notion de Words Per Minutes (WPM) qui rappel la notion de BPM en musique (battements par minute).

Vous pouvez tester gratuitement son fonctionnement.

Une affaire culturelle

Il existe une relation entre l'objet designé, et ceux pour qui il l'a été. C'est une affaire principalement culturelle. Peu importe la qualité et le détail de l'objet, il doit faire appel à des codes admis pour faire passer le message.

Pour l'illustrer, observons :

Icônes sous un angle différent

Le terme de Design est également utilisé comme qualificatif, critère de beauté pour un objet ou un aménagement intérieur. Au détour d'un rayon de boutique Ikea, vous entendrez souvent des exclamations du type : « Ooh comme c'est design !! » tandis que l'objet désigné s'appelle à peu près « Björkundlikght ». Affaire culturelle donc...

Alors qu'entend-on par « Design » ? Un langage, une mode, un courant, un métier, un critère esthétique, une pratique, etc. Ses déclinaisons sont multiples, tout comme n'importe quel support.

Spritz et Sandrine Campese ont cependant ré-affirmer le rôle de cette matière dans la compréhension et offrent de formidables axes de réflexion pour la création de support d'enseignement. Un support de cours "design", si il correspond aux codes des étudiants, peut alors permettre une compréhension plus aisée d'un thème ou d'une problématique.